Au fil du temps, la bibliothèque du Centre Sèvres a "recueilli" et organisé différentes bibliothèques qu'elle a annexées à son fonds propre. A part la bibliothèque de la rue Blomet qui est encore sur site, les autres fonds sont regroupés rue de Grenelle. La communication se fait à Sèvres en différé.L'ensemble ainsi constitué représente près de 400 000 volumes et 850 titres de périodiques. L’objectif est d’harmoniser les collections, de constituer un catalogue commun et de disposer ainsi d’un instrument efficace, capable de répondre aux besoins propres et à l’évolution de la Compagnie en France tout en restant accessible au monde de la recherche.

Voici une description et un bref historique de ces différents fonds :

 

Bibliothèque Blomet

Bibliothèque de maison de formation, elle fournit aux étudiants jésuites des ouvrages de base pour leurs études. Dans ce domaine, elle joue le rôle de réservoir pour le prêt et le taux de recouvrement avec Sèvres est important. Du fait de la présence de nombreux enseignants dans la communauté de la rue Blomet, des acquisitions plus spécialisées ont été faites pour leurs besoins, mais n’ont pas été poursuivies à leur départ. Les liens avec la bibliothèque Sèvres sont très étroits : le catalogage informatique des nouveautés a débuté dès 1994, les commandes sont centralisées et réceptionnées à Sèvres.

 

Fonds Grenelle

Bibliothèque de communauté et donc liée aux activités des jésuites appartenant à cette communauté, elle a longtemps accueilli des chercheurs jésuites en phase de rédaction de mémoires ou de thèses (jusque dans les années 1970). Son fonds est équilibré mais sans grande particularité. De nombreuses collections sont arrêtées. Le taux de recouvrement avec Sèvres est important en Bible, théologie et philosophie, mais beaucoup plus faible pour la littérature, la spiritualité, le droit canon, les biographies.
Le projet de rassembler sur le site de la rue de Grenelle, plusieurs bibliothèques jésuites parisiennes l’a placée en première ligne. Elle a été sacrifiée sur l’autel du projet commun et a subi les plus gros désherbages. Les ouvrages manquant à Sèvres ainsi que les doubles jesuitica ancienne Compagnie ont été systématiquement conservés. Les doubles ont été cédés à la bibliothèque du philosophat s.j. de Madagascar. Les 22 000 volumes restants vont faire l’objet d’un second désherbage. On éliminera les ouvrages en double avec le fonds de la rue Monsieur.

 

Fonds Monsieur

Comme Grenelle, c’est une bibliothèque de communauté. Son fonds historiquement cohérent et longtemps lié aux activités des revues « Études » et « Recherches de science religieuse » a été conservé dans son intégralité. Il faut noter le nombre important d’exemplaires dédicacés aux jésuites collaborateurs des revues. Le fonds est encyclopédique avec une dominante historique et contient de nombreux livres anciens (entre 15 000 et 20 000 volumes). Le fonds de littérature rassemble un corpus abondant et varié mais peu d’études de type universitaire. En 2012 la bibliothèque a été déménagée sur le site Grenelle.

 

Fonds des Fontaines

Lors de la fermeture des Fontaines et de la cession de la bibliothèque à la BM de Lyon, il fut décidé de garder les Jesuitica (cotes C, N et W, c'est-à-dire spiritualité ignatienne et histoire de la Compagnie), puis en lien avec ce fonds, de prélever dans les autres secteurs de la bibliothèque des écrits des auteurs jésuites de l’Ancienne Compagnie (commentaires d’Ecriture sainte, ouvrages de théologie, de géographie, d’histoire, ouvrages manuscrits, etc.). Par commodité on a appelé cet ensemble « liste Derville », du nom du Père André Derville qui sélectionna les ouvrages à garder. Cet ensemble représente environ 40 000 volumes qui après avoir été entreposés près des archives jésuites de Vanves se trouvent maintenant sur le site de la rue de Grenelle. Les manuscrits ont fait l'objet d'un catalogue imprimé. Dans ce catalogue, le sigle * figurant en tête des cotes signifie que ces manuscrits font partie du Fonds Jésuite, conservé à la bibliothèque du Centre Sèvres à Paris. Les autres manuscrits sont conservés à la bibliothèque municipale de Lyon.

Ensuite on préleva une centaine d’ouvrages de patristique en lien avec l’enseignement donné au Centre Sèvres et quelques revues directement liées à la Compagnie. En dernier lieu, il fut décidé de garder le fonds de philosophie (cotes P et Q), uniquement les monographies, les périodiques liés au secteur ainsi que tous les autres périodiques, restant à la garde de la bibliothèque municipale de Lyon. Cette décision fut motivée par la nécessité de renforcer le pôle philosophique du Centre Sèvres héritier à la fois de la faculté de théologie de Fourvière et de la faculté de philosophie de Chantilly. Cet ensemble (environ 30 000 volumes) a été intégré aux collections de Sèvres. A noter que les livres de philosophie ont gardé leur ancien plan de classement.

 

CERAS

Cette bibliothèque spécialisée en sciences sociales, héritière des travaux de l’Action populaire a subi de nombreux déménagements accompagnés chaque fois de l’amputation d’une partie de ses collections. C'est ainsi que La bibliothèque de l'Université de Picardie-Jules Verne conserve une grande partie de ses livres (15 000 volumes donnés en 1999 et 7 000 en 2009). En 2005 le CERAS (Centre de recherche et d'action sociale) prélève environ 500 volumes qu’il transporte dans ses nouveaux locaux à La Plaine Saint-Denis et cède le reste à la bibliothèque du Centre Sèvres. Après désherbage et dédoublonnage, 8 400 volumes ont été gardés par la bibliothèque, ils sont tous signalés sur la base.

On trouve dans ce fonds la plupart des publications de l'Action populaire dont les revues et une collection complète des "brochures jaunes" (vous les trouverez en interrogeant le catalogue avec une recherche "collection" : brochures jaunes).

revue

 

DEB

La bibliothèque du Département d’éthique biomédicale [DEB] se présente plutôt comme un Centre de documentation. Le public très spécialisé et assez restreint a pour interlocuteurs les responsables du DEB. Les nouvelles acquisitions dans le domaine de l'éthique biomédicale se font à Sèvres. Le catalogue (2975 notices) se retrouve entièrement sur la base.

 

Fonds "TOU"

Le fonds TOU est constitué de livres en provenance de diverses bibliothèques jésuites de province fermées depuis 1999 (Toulouse, Meudon, Nantes, etc.), des livres précieux extraits des collections de Sèvres, des fonds de la rue Monsieur et de la rue de Grenelle. Il reçoit aussi des dons de provenances diverses concernant surtout le domaine Jesuitica.

 

Historique de la bibliothèque

Le fonds de la bibliothèque du Centre Sèvres est l'héritier de la bibliothèque de la faculté de théologie jésuite de Lyon-Fourvière.

Cette bibliothèque a été transférée au Centre Sèvres en 1974. On aménage alors des magasins autour de l’église Saint-Ignace et des salles de lecture sont ouvertes au 3e étage du Centre. En 1982, la bibliothèque, jusque-là réservée aux professeurs et aux chercheurs de niveau universitaire, s’ouvre aux étudiants et aux auditeurs du Centre Sèvres. En 1999, la fermeture de la bibliothèque jésuite des Fontaines à Chantilly et son transfert à la Bibliothèque municipale de Lyon ont des répercussions considérables sur la bibliothèque du Centre Sèvres et sur les autres bibliothèques jésuites parisiennes. La bibliothèque intègre alors à ses collections deux ensembles en provenance des Fontaines : le fonds de philosophie et les Jesuitica (environ 60 000 volumes). L’été 2000 voit l’agrandissement et le réaménagement des bureaux et des salles de lecture, ce qui permet d'augmenter le nombre d'usuels en libre accès. 

 

         DSC02504   DSC02504   P1030110c

 

Depuis, la bibliothèque est régulièrement tenue à jour pour faciliter les travaux des enseignants et des étudiants du Centre Sèvres. Elle développe les acquisitions de corpus scientifiques dans les domaines philosophique et théologique et les ouvrages de base pour les étudiants. Bibliothèque de type universitaire, elle joue aussi le rôle de bibliothèque de communauté pour la communauté jésuite de la rue de Sèvres. Elle a aussi un rôle de bibliothèque patrimoniale car elle rassemble et développe le fonds Jesuitica. Cette fonction implique la conservation, la description et la communication des ouvrages anciens et l’acquisition d’ouvrages anciens ou récents pour compléter les collections et suivre l’avancée de la recherche dans ce domaine. Elle se présente « naturellement » comme la bibliothèque de référence pour l’histoire de la Compagnie. Pôle associé de la BNF en 2012 elle a bénéficié d’aides pour la rétro-conversion de son catalogue que l'on peut consulter en partie sur le CcFr (Catalogue collectif de France).