Les Exercices spirituels

Parmi les ouvrages remarquables conservés à la bibliothèque du Centre Sèvres figurent plusieurs premières versions rares d’un texte fondateur et emblématique de la spiritualité jésuite : les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola.

 

Un travail mené par Ignace pendant vingt ans

 

Le livre des Exercices spirituels tire son origine de l’expérience d’Ignace de Loyola, immobilisé au pays basque dans son château familial à la suite d’une blessure au siège de Pampelune en 1521. Durant sa convalescence, ses lectures, notamment  La Vie du Christ et La Légende dorée, recueil de vies de saints, éveillent en lui le désir de les imiter et ouvrent la voie à sa conversion.

En route vers Jérusalem, il fait halte à l’abbaye bénédictine de Montserrat, puis se retire à Manrèse, près de Barcelone. Il y reste presqu’une année en solitaire (mars 1522-février 1523) et y vit une expérience spirituelle dont il transpose l’essentiel dans des cahiers. Une vingtaine d’années durant, au cours de ses pérégrinations et de ses études en Espagne et à Paris, Ignace ne cesse de réviser et compléter ses notes. Elles constitueront la substance des Exercices spirituels qui seront achevés à Rome en 1541.

Les Exercices spirituels sont traduits dans un latin élégant par le jésuite André des Freux et imprimés pour la première fois en 1548. L’ouvrage est approuvé par le pape Paul III le 31 juillet 1548. La bibliothèque du Centre Sèvres conserve la 1ère édition de 1548 de cet ouvrage.

 

                                    20221017 112028 Copie                    20221017 112051 Copie

 

De véritables exercices, supports à une retraite


Dès la 1ère édition, la "première annotation" du livre explique le titre ainsi :


« Par ce terme d’exercices spirituels, on entend toute manière d’examiner sa conscience, de méditer, de contempler, de prier vocalement et mentalement, et d’autres opérations spirituelles, comme il sera dit plus loin. De même, en effet, que se promener, marcher et courir sont des exercices corporels, de même appelle-t-on exercices spirituels toute manière de préparer et de disposer l’âme pour écarter de soi toutes les affections désordonnées et, après les avoir écartées, pour chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie en vue du salut de son âme. »

 

                                 20221017 124251 002                  20221017 124449

 

Les Exercices spirituels visent à approfondir sa relation au Christ « afin de mieux l’aimer et de mieux le suivre » (ES, n°104) et de progresser sur le chemin de la liberté intérieure. Leur but est de conduire celui qui les pratique à accueillir l'amour de Dieu, à grandir en familiarité avec le Christ et à choisir comment ordonner sa vie à Sa suite.

Organisés en quatre semaines, prévus pour durer 30 jours, ils contiennent une succession de contemplations de la vie du Christ et de méditations écrites par Ignace. Ce sont des Exercices à "faire" et non à "lire". Cette méthode semble être marquée par l’influence des textes de L'Imitation de Jésus-Christ et de l’Exercitario de la Vida Spiritual de Garcia Jimenez de Cisneros (1455-1510). 

 

                                  20221017 112253 Copie                    20221017 112340 Copie

 

Une postérité remarquable


Les Exercices spirituels sont très vite utilisés par les jésuites, avant même leur édition. En témoignent les notes de Pierre Favre, dictées à Louvain en 1543, sur les exercices spirituels. La bibliothèque en conserve la seule version connue, via une copie rédigée par un jésuite datant probablement de 1555. Cette version est d'autant plus importante qu'Ignace de Loyola disait de Pierre Favre qu’il était celui qui donnait le mieux les Exercices spirituels.

 

AR 2 20

 

 

Pensés pour restituer une expérience et servir d’outils à une retraite, les Exercices seront largement distribués dans de multiples langues.


La plus ancienne traduction française des Exercices, selon le père André Derville, est manuscrite et datée de 1604. Elle est contenue dans un recueil de textes spirituels confectionné par un Jésuite sous un format assez maniable pour être emporté facilement dans ses déplacements. Autrefois conservée dans le fonds des manuscrits de la bibliothèque des Fontaines de Chantilly, elle a été transférée au Centre Sèvres.

 

AR 2 314 

 

Cette traduction manuscrite sera suivie d’une traduction imprimée en 1612, dont la bibliothèque possède également une première édition.

 

AR 2 27

L’engouement pour cette œuvre majeure ne sera jamais démenti. On compte aujourd’hui, uniquement à la bibliothèque du Centre Sèvres, des centaines de versions imprimées et des versions manuscrites des Exercices spirituels. Le pape François lui-même y a consacré plusieurs ouvrages, dont Amour, service et humilité : Exercices spirituels donnés à ses frères évêques à la manière de saint Ignace de Loyola, empruntable à la bibliothèque. 

 

518SLJe6f4L

 

 

Quelques liens utiles :

 

https://intranet.cvxfrance.com/2015/04/21/les-exercices-spirituels/

https://www.jesuites.com/exercices-spirituels/

https://www.jesuites.com/saint-pierre-favre-sj-2/